En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chiffrage

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Opération qui consiste à disposer, au-dessus ou en dessous des notes d'une basse continue (continuo), des chiffres qui, en fonction d'une convention, représentent des accords.

Le système fut introduit au moment de l'avènement de la monodie accompagnée en Italie, à l'aube du xviie siècle. Sorte de sténographie musicale, ces chiffrages s'avérèrent si pratiques au bout de quelques années qu'ils furent adoptés partout en Europe pendant toute la période de la basse continue, c'est-à-dire à partir de 1600 environ, jusqu'à la seconde moitié du xviiie siècle. Vers la fin de cette époque, dans la musique de J. S. Bach en particulier, les harmonies à « chiffrer » étaient devenues presque trop compliquées pour le système en usage, qui allait bientôt tomber en désuétude.