En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cantus

(lat. ; « chant »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

1. S'opposant à discantus (déchant), le cantus, dans la polyphonie médiévale, désigne la vox principalis (voix principale) dont le déchant constitue l'ornementation en contrepoint (c'est-à-dire point contre point ou note contre note), de sorte que le chant peut s'exécuter sans le déchant, mais, en principe, non l'inverse.

2. Quelquefois employé au lieu de superius pour indiquer la voix supérieure d'une pièce polyphonique qui, notamment au xvie siècle, commence à se détacher comme étant la partie la plus intéressante mélodiquement.

3. Différentes catégories de chants sont appelées par des locutions composées, soit selon le genre (cantus planus ou plain-chant ; cantus mensuratus ou chant mesuré, etc.), soit selon le rite correspondant (chant byzantin, chant ambrosien, etc.).