En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bruiteur

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Exécutant qui accompagne une action dramatique de bruits destinés à en illustrer le déroulement et à en renforcer l'impact.

Déjà, dans le théâtre antique, des bruiteurs étaient chargés, notamment, de faire vibrer de grandes plaques de bronze pour simuler l'orage accompagnant l'apparition du deus ex machina. Les mystères médiévaux en appelaient également au bruitage pour évoquer, par exemple, l'horreur de l'enfer. Le théâtre baroque fit grand usage de bruiteurs, mais c'est surtout pour le théâtre radiophonique et le cinéma que l'art du bruiteur eut à se développer, en simulant une extraordinaire quantité de sons à l'aide de moyens généralement rudimentaires. L'enregistrement de certaines œuvres lyriques peut réclamer l'intervention d'un bruiteur (par exemple, l'orage du début de l'Otello de Verdi). Aujourd'hui, grâce au développement des techniques d'enregistrement, on tend à recomposer l'environnement sonore à l'aide d'éléments recueillis sur le vif.