En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

boyau

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Corde d'instrument à archet, faite avec la membrane médiane de l'intestin grêle du mouton.

Les violons étaient autrefois entièrement montés en boyaux, chanterelle comprise. L'élévation progressive du diapason et la tension supplémentaire qui en résulte ont entraîné le remplacement de cette chanterelle par une corde d'acier moins fragile ; puis, pour des raisons de sonorité, le boyau de la corde la plus grave (sol) a été gainé d'une spirale de fil d'argent. Longtemps, le boyau nu est resté en usage pour les cordes intermédiaires de et de la, mais il tend à disparaître complètement au profit des cordes filées d'argent ou d'aluminium qui sonnent plus brillamment. Les autres instruments du quatuor ne sont pas épargnés par cette évolution. Cependant, le retour à une exécution fidèle de la musique baroque ­ s'accommodant d'une sonorité plus douce et jouée à un diapason plus bas d'environ un demi-ton que le diapason normal actuel ­ a entraîné récemment la remise en honneur du boyau, dans un usage spécialisé.