En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

basse fondamentale

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Notion de base de l'harmonie tonale, telle qu'elle a été dégagée par Rameau, en 1722, à partir d'un théorème énoncé par Descartes en 1650.

Remaniée en 1735 pour faire place à la théorie de la résonance, découverte en 1701 par Joseph Sauveur, mais dont Rameau semble n'avoir eu connaissance qu'en 1725, la basse fondamentale a subi, depuis lors, diverses rectifications de détail, mais n'a jamais été démentie dans son principe. Elle consiste essentiellement dans la recherche, pour chaque accord donné et après élimination éventuelle des notes étrangères, du son générateur dont la résonance contient toutes les notes de l'accord, si celui-ci est naturel, ou, s'il est artificiel, les notes de l'accord naturel dont il est issu. Ce son générateur, exprimé ou non, est la basse fondamentale de l'accord. Celle-ci est l'élément déterminant d'où découlent l'analyse et l'emploi des accords. Elle ne doit pas être confondue avec la basse harmonique, qui est la basse fondamentale transportée ou non à une octave quelconque, à condition qu'elle reste inférieure à tous les autres sons exprimés.