En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

accident

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Signe de notation qui indique qu'une note doit être altérée (élevée ou abaissée), car elle est étrangère à la tonalité indiquée par l'armure de la clef.

Ces signes d'altération sont : le dièse et le double dièse, le bémol et le double bémol, le bécarre et le double bécarre. L'accident est placé devant la première des notes qu'il altère et, de nos jours, le pouvoir d'un tel signe reste en vigueur pour la durée d'une mesure. Dans la musique ancienne, l'accident ne concernait que la note devant laquelle il était placé mais, avant la seconde moitié du xvie siècle, les altérations n'étaient pas souvent indiquées ; les interprètes les ajoutaient automatiquement lors de l'exécution.