En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

abendmusik

(all. ; « musique du soir »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ce terme désigna, aux xviie et xviiie siècles, des exécutions en concert de musique sacrée, ou inspirée par le sacré, qui se déroulaient régulièrement à la Marienkirche de Lübeck. Établie par les talentueux organistes successivement titulaires dans cette église (notamment Franz Tunder), la tradition des Abendmusiken s'était maintenue grâce au soutien pécuniaire des riches bourgeois venus à Lübeck traiter leurs affaires en Bourse ; les concerts eurent d'ailleurs lieu à l'origine le jeudi soir, jour des cotations en Bourse, avant d'être fixés au dimanche. À partir de 1673, l'institution prit une importance grandissante, en particulier en période liturgique d'avent, sous l'impulsion de Buxtehude, qui, pour elle, composa plus de deux cents pièces instrumentales et vocales. En vue de la réalisation de ces dernières, des ecclésiastiques, des médecins confectionnaient des livrets sur des thèmes tirés de l'Ancien Testament. Les Abendmusiken, qui se poursuivirent jusque vers 1810, annoncèrent l'exécution des oratorios dans les églises.