En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

abbasside

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Relatif à la dynastie des califes abbassides de l'Islam, ayant régné à Bagdad du viiie au xiiie siècle.

Avec le mécénat de ces califes, la période abbasside marque l'apogée de la culture arabo-islamique et l'ouverture aux influences gréco-byzantine et persane. En musique, ces âges d'or sont prépondérants dans la formation des structures modales et des modes musicaux (maqam-s) et l'évolution du luth oriental (ud). Les principaux artistes et savants de cette période sont : Zalzal, Ibrahm Mawṣil (viiie s.), Ibrahm Ibn al-Maḥd (demi-frère du calife Ḥarun al-Rachd), Isḥaq al-Mawṣil, Ziryab, al-Kind (ixe s.), Munajjim, Isfaḥan, Farab (xe s.), Ibn-Sna dit Avicenne (xie s.), Ṣafiy al-Dn (xiiie s.). Au xxe siècle, la musique traditionnelle de l'Iraq et l'École de luth de Bagdad (Cherif Muhieddin, Salman Chukur, Jaml Bachr, Munr Bachr, Jaml Ghanim, Al Imam, etc.) se recommandent de la tradition abbasside.