En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hans Zender

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef d'orchestre allemand (Wiesbaden 1936).

Il a étudié à l'École supérieure de musique de Francfort (1956-1959), puis avec Wolfgang Fortner à Fribourg-en-Brisgau. Il fut premier chef au théâtre de Bonn (1964-1968) et directeur de la musique à Kiel (1969-1971) avant de devenir chef d'orchestre de la radio de Sarrebruck (1971), puis de Hambourg. De 1984 à 1987, il est generalmusikdirektor de l'Opéra de cette ville, puis devient chef permanent de l'Orchestre de Chambre de la radio néerlandaise à Hilversum (1987-1994). À ce poste, il s'est beaucoup consacré à la musique contemporaine. Comme compositeur, il a écrit notamment Trois Pièces pour orchestre (1955), Schachspiel pour deux groupes instrumentaux (1970), Canto I pour soprano et orchestre de chambre (1965), II pour soprano, chœur et orchestre (1967), III (Der Mann von La Mancha) pour soprano, ténor, baryton, instruments et synthétiseur (1969), IV (4 Aspekte) pour chœur et seize instruments (1971) et V (Continuum und Fragmente) pour voix (1973), Litanei pour trois violoncelles (1976), Happy End, quatre études pour orchestre (1976), Die Wüste hat zwölf Ding pour mezzo soprano et orchestre (créé en 1986), l'opéra Stephen Climax (Francfort, 1986), Nanzen no Kyo pour chœur et orchestre (1992), Don Quijote de la Mancha, 31 aventures théâtrales (Stuttgart 1993).