En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kosaku Yamada

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur, chef d'orchestre et pédagogue japonais (Tokyo 1886 – id. 1965).

Il étudia à Tokyo (1904-1908), puis à Berlin (composition avec Max Bruch et Karl Leopold Wolf), où il termina en 1912 son premier opéra, Ochitaru tennyo (créé à Tokyo en 1929). En 1915, il dirigea à Tokyo le premier concert jamais donné par un orchestre japonais, et, en 1918, dirigea à New York un concert de ses propres œuvres. Après un voyage en Europe (1922), il fonda en 1925 la Société philharmonique du Japon. En 1931, il écrivit pour le théâtre Pigalle à Paris son opéra Ayame, et revint dans la capitale française en 1937, dans le cadre d'une tournée européenne. Ses deux derniers opéras furent Kurofune (1939, créé à Tokyo en 1940) et Hsiang Fei (1946-47, créé à Tokyo en 1954). Ses pièces orchestrales sont fortement influencées par Wagner et Strauss, mais ses pages vocales, en particulier ses nombreuses mélodies, sont d'une touche plus légère et d'un lyrisme typiquement japonais. Auteur d'environ 1 500 œuvres, il jeta les bases de la musique japonaise de tradition occidentale.