En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albert Wolff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef d'orchestre français (Paris 1884 – id. 1970).

Il étudia au Conservatoire de Paris dans les classes de Gédalge, Leroux et Vidal. Après avoir été organiste à Saint-Thomas-d'Aquin, il fut engagé en 1908 à l'Opéra-Comique, comme chef de chant, puis en 1911 comme chef d'orchestre. Il occupa ce poste pendant soixante ans, créant un grand nombre d'œuvres (dont les Mamelles de Tirésias de Poulenc, 1947), et assurant de grandes reprises (Pelléas, Orphée, Tristan et Isolde). Au cours de tournées à l'étranger, il fit connaître les œuvres françaises contemporaines. En 1921, il fonda avec Richepin les Concerts modernes au théâtre de Mogador. De 1934 à sa mort, il fut président-chef d'orchestre de l'Association des concerts Pasdeloup. Compositeur, il a laissé notamment un Requiem (1938), des concertos pour flûte (1946) et pour violoncelle (1964), ainsi que plusieurs opéras, dont l'Oiseau bleu, créé à New York en 1919.