En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christoph Ernst Friedrich Weyse

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et organiste danois (Altona 1774 – Copenhague 1842).

Il fut l'élève de J. A. P. Schulz. Son premier succès, Sovedrikken (« la Potion somnifère », comédie lyrique, 1809), lui permit d'être engagé à la cour, qui lui commanda la majorité de son œuvre, cantates et comédies où se développent ses principales qualités : une grande sensibilité au texte et un remarquable instinct linguistique. Ces caractéristiques firent de lui le premier et l'un des principaux compositeurs danois de mélodies, notamment avec les Morgen-og Aftensange (« Chants du matin et du soir ») sur des textes de B. S. Ingemann, en 1837-38. Prodigieux improvisateur, admiré par Liszt, il ne laisse que peu d'œuvres pour clavier (études, trois sonates), pour lesquelles Moscheles avait une grande considération.