En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Felix Paul von Weingartner

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre et compositeur autrichien (Zara, Dalmatie, 1863 – Winterthur 1942).

Élève du compositeur W. A. Remy à Graz, il entre au conservatoire de Leipzig en 1881 avant de se rendre en 1883 à Weimar auprès de Liszt, qui fait représenter son opéra Sakuntala. De 1884 à 1891, il est successivement chef d'orchestre à Königsberg, Dantzig, Hambourg, Francfort-sur-le-Main et Mannheim avant d'être, de 1891 à 1897, chef d'orchestre de l'Opéra et des concerts symphoniques de l'orchestre de la cour à Berlin. Il mène de front les carrières de chef lyrique et de chef symphonique, dirigeant successivement à Munich les concerts Kaim (1898-1903), la Hofoper de Vienne (1908-1911), au Théâtre de Hambourg (1912-1914), les activités musicales de Darmstadt (1914-1919), la Volksoper de Vienne (1919-1924) et les concerts de la Philharmonie de Vienne (1908-1927). De 1927 à 1933, il dirige le conservatoire et la Société des concerts de Bâle. Directeur musical du Staatsoper de Vienne (1935-36), il se retire à Interlaken où il donne des cours d'été de direction d'orchestre.

Il a composé un certain nombre d'opéras, dont il a écrit également les livrets : Malawika, Genesius, Oreste, Caïn et Abel, etc., sept symphonies, deux concertos pour violon, quatre quatuors et de nombreux lieder. Il a laissé également plusieurs traités dont l'Art de diriger, la Symphonie après Beethoven et des Mémoires.