En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wagenaar

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Famille de musiciens néerlandais.

Johan, compositeur et pédagogue (Utrecht 1862 – La Haye 1941). Il étudia à l'École de musique d'Utrecht et à Berlin, et, en 1887, succéda à son ancien maître Richard Hol aux postes de directeur de l'École de musique et d'organiste de la cathédrale d'Utrecht. De 1919 à 1937, il fut directeur du conservatoire de La Haye. Il compta parmi ses élèves Willem Pijper. Influencé par Brahms, Berlioz et Richard Strauss, il écrivit notamment l'ouverture Cyrano de Bergerac (1905), le poème symphonique Saul en David (1906), la cantate De Schipbreuk (1889), les opéras De doge van Venetie (1901) et De Cid (1915).

Bernard, compositeur, violoniste et chef d'orchestre (Arnhem 1894 – York, Maine, 1971). Fils et élève du précédent, il émigra aux États-Unis en 1920 et fut naturalisé en 1927. Il fut violoniste à la Philharmonie de New York (1921-1923), puis enseigna à l'Institute of Musical Art, devenu plus tard la Juilliard School (1925-1968). On lui doit notamment quatre symphonies (1926, 1930, 1936, 1946) et Song of Mourning pour orchestre (1944), à la mémoire des patriotes néerlandais tombés durant la guerre.