En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Étienne Vatelot

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Facteur et restaurateur de violons français (Paris 1925).

Il se forma d'abord dans l'atelier que son père, Marcel Vatelot (1884-1970), avait fondé en 1909, puis auprès d'Amédée Dieudonné à Mirecourt, de nouveau à Paris avec Victor Quénoil et enfin à New York (1949). Il rejoignit alors son père, qui lui transmit la direction de l'atelier en 1959, non sans continuer d'y être actif jusqu'à sa mort. Expert parmi les plus demandés dans le monde, en particulier pour les instruments anciens, Étienne Vatelot a conseillé la plupart des grands solistes, et notamment, lors de leurs premières apparitions en Occident, David Oistrakh, Leonid Kogan et Rostropovitch.