En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ninon Vallin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano française (Montalieu-Vercieu 1886 – Lyon 1961).

Elle débuta au concert dans la Demoiselle élue de Debussy et participa à la création du Martyre de saint Sébastien (la voix de la vierge Érigone). Elle fut engagée à l'Opéra-Comique pour chanter Micaela en 1912. Par la suite, elle y chanta une grande variété de rôles tant dans le répertoire de soprano lyrique, comme Rozenn du Roi d'Ys, que dans celui de soprano lyrico-dramatique, comme Louise, ou celui de mezzo-soprano, comme Charlotte de Werther. Elle assura aussi un certain nombre de créations dans des ouvrages contemporains (Xavier Leroux et Camille Erlanger). Elle parut aussi avec succès à la Scala de Milan et au théâtre Colón de Buenos Aires. Son timbre conservait la même qualité à la fois brillante et chantée sur toute la longueur d'un registre assez étendu. Sa musicalité était raffinée, mais son talent d'actrice conventionnel.