En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Daniel Gottlob Türk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Théoricien et compositeur allemand (Clausnitz, près de Chemnitz, 1750 – Halle 1813).

Il étudia à la Kreuzschule de Dresde sous la direction de G. A. Homilius, ancien élève de Bach, puis à Leipzig à l'université et avec J. A. Hiller. En 1774, il devint cantor à l'Ulrichskirche de Halle, et, en 1779, directeur de la musique à l'université de cette ville. Il écrivit alors quatre symphonies ainsi qu'un grand nombre de cantates, lieder et ouvrages vocaux divers. En 1787, il devint organiste et directeur de la musique de la Marktkirche de Halle, poste qu'il devait occuper jusqu'à sa mort.

À partir de cette date, il se consacra surtout à ses travaux théoriques. Parurent entre autres Von den wichtigsten Pflichten eines Organisten : ein Beitrag zur Verbesserung der musikalischen Liturgie (Halle, 1787, réimpr. 1966), une Clavierschule (Leipzig et Halle, 1789, réimpr. 1967), Kurze Anweisung zum Generalbasspielen (Leipzig et Halle, 1791), ouvrage utilisé par Beethoven pour ses leçons à l'archiduc Rodolphe, et Anleitung zu Temperaturberechnungen (Halle, 1808), où se trouvent exposés avec une grande exactitude les différents systèmes de tempérament. Une Violinschule ne fut jamais terminée. Türk forma de nombreux élèves dont le plus important fut Carl Loewe.