En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Thill

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ténor français (Paris 1897 – Lorgues, Var, 1984).

Il étudia avec Fernando de Lucia et fit ses débuts à l'Opéra de Paris, en 1924, dans Thaïs (rôle de Nicias). Il y chanta jusqu'à la guerre les principaux rôles du répertoire français, ainsi que quelques rôles wagnériens dont Lohengrin et Walter (les Maîtres chanteurs). Dans le répertoire italien, son interprétation de Radamès (Aïda) était justement admirée. Dans le même temps, il paraissait à l'Opéra-Comique, où Don José et Werther furent ses plus grands triomphes. Il fit également une carrière internationale au Metropolitan Opera de New York, au Covent Garden de Londres, au théâtre Colón de Buenos Aires et à la Scala de Milan. Il possédait un timbre incomparable à la fois chaud et vibrant et une voix parfaitement homogène sur toute l'étendue de son registre. À ces qualités, il convenait d'ajouter une parfaite maîtrise des demi-teintes et une articulation parfaite. Georges Thill compta parmi les artistes lyriques majeurs du xxe siècle dont le chant français peut s'enorgueillir.