En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexander Wheelock Thayer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Écrivain américain (South Natick, Massachusetts, 1817 – Trieste 1897).

Diplômé de Harvard, il passa les années 1849-1851 en Europe à rassembler des matériaux sur Beethoven après avoir constaté les divergences entre les biographies de Schindler d'une part, de Ries-Wegeler d'autre part. Il poursuivit ses recherches à Berlin, dans le but notamment de déchiffrer les Cahiers de conversation, et, à partir de 1858, ayant pu s'installer définitivement en Europe, il travailla à sa propre biographie de Beethoven tout en s'efforçant de rencontrer tous ceux qui jadis avaient connu le compositeur. De 1865 à 1882, il fut consul des États-Unis à Trieste.Trois volumes d'une édition allemande de sa biographie (traduits, édités et révisés par Hermann Deiters) parurent en 1886, 1872 et 1879. Les deux derniers volumes, édités par Hugo Riemann, parurent en 1907-1908 : ils avaient été précédés d'une révision du premier, et devaient encore être suivis de révisions des trois premiers.Une édition anglaise envisagée par Thayer ne put être réalisée de son vivant. La première fut menée à bien par H. Krebhiel (New York, 1921), la seconde par E. Forbes (Princeton, 1964, rév. 1967). Conformément aux intentions de Thayer, Krebhiel puis Forbes éliminèrent toutes les analyses musicales ajoutées dans les éditions allemandes pour se concentrer sur la biographie, Forbes tenant compte en outre des recherches les plus récentes. Le « Thayer-Forbes » reste l'ouvrage de base sur la vie de Beethoven.