En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Renata Tebaldi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano italienne (Pesaro 1922 – Saint-Marin 2004).

Elle fait ses débuts à Rovigo en 1944 dans Hélène du Mefistofele de Boïto. Son timbre d'une admirable qualité la fait distinguer par Toscanini qui l'engage pour chanter le Requiem de Verdi, lors du concert d'inauguration de la Scala de Milan reconstruite après la guerre. En peu d'années, elle s'affirme comme la plus belle voix italienne de l'après-guerre et règne sur la Scala en reine incontestée jusqu'à l'engagement de la Callas en 1952. À partir de cette époque, ce sont deux écoles d'interprétation qui s'opposent, et Tebaldi finira par céder la place, pour continuer sa carrière au Metropolitan Opera de New York. Outre sa voix exceptionnelle, elle possédait une technique d'émission exemplaire, mais apparentée à l'école vériste, davantage qu'à la grande tradition du bel canto. La beauté du son resta toujours l'essentiel de son art au service d'une expression musicale souvent conventionnelle. Elle était au meilleur d'elle-même dans les ouvrages de Puccini (rôles de Mimi, Butterfly, Liu), mais triompha également dans certains rôles de Verdi, comme Aïda, et Leonore de La Forza del Destino.