En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kiri Te Kanawa

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano néo-zélandaise (Gisborne 1944).

Née de père maori et de mère européenne, elle étudie d'abord à Auckland. Elle se perfectionne auprès de Vera Rosza à Londres, et débute dès 1971 à Covent Garden. Depuis 1973, elle chante à Glyndebourne, au Metropolitan de New York et à la Scala de Milan. Elle marque les rôles de Desdémone, donna Elvira et Pamina. En 1977, elle aborde Richard Strauss avec succès dans Arabella, et chante la Bohème en Australie. Elle est donna Elvira dans le film Don Giovanni de Losey. En 1982, elle triomphe à l'Opéra de Paris dans Tosca et la Bohème, mais, depuis 1986, elle prend des distances avec l'opéra. Très populaire en Grande-Bretagne, elle estime avoir fait le tour des rôles qui lui conviennent et poursuit des expériences inattendues. Elle chante Bernstein et Gershwin, puis crée en 1986 le Liverpool Oratorio de Paul McCartney. En 1992, elle signe un album de jazz réalisé avec la complicité d'André Prévin, Kiri Side Tracks.