En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Germaine Tailleferre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositrice française (Saint-Maur-des-Fossés 1892 – Paris 1983).

Elle entre au Conservatoire de Paris en 1904, et, avec ses condisciples Auric, Honegger, Milhaud, elle demande des conseils à Kœchlin. En 1917, elle rencontre Erik Satie, qui, l'année suivante, à l'occasion d'un concert, présente ses Jeux de plein air pour deux pianos, et dont l'influence est manifeste dans le ballet Marchand d'oiseaux (1923). Membre du groupe des Six, elle collabore aux Mariés de la tour Eiffel, et reçoit de Ravel, entre 1925 et 1930, des cours d'orchestration. La Cantate de Narcisse (1937), écrite sur l'invitation de Valéry, témoigne de son évolution vers le dépouillement.

Elle se situe dans une tradition française qui va de Couperin à Chabrier en passant par Grétry, et où se mêlent les influences de Debussy, Ravel, Satie et Stravinski. Elle a écrit notamment, outre de nombreuses œuvres instrumentales, un Quatuor à cordes (1918), l'opéra-comique Il était un petit navire (1951), des musiques de scène et de film, et Concerto de la fidélité pour voix élevée et orchestre (1981).