En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giuseppe Taddei

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Baryton italien (Gênes 1916).

Il débute à Rome en 1936 (dans le rôle du Héraut de Lohengrin), et y chante jusqu'en 1942, notamment dans Vol de nuit de Dallapiccola. Emprisonné par les Allemands, il doit aux troupes américaines sa libération et la chance d'un concert à Vienne, qui lui vaut d'être engagé au Staatsoper (1946-1948). Excellant dans le répertoire verdien (Germont, Rigoletto, Macbeth, Iago, plus tard Falstaff), il s'oriente vers les grands rôles wagnériens (qu'il chante en italien) et surtout mozartiens : Figaro au Festival de Salzbourg 1948, Papageno, Leporello, Guglielmo. Membre de la troupe de la Scala de Milan de 1948 à 1951 et de 1955 à 1961, il chante également au Metropolitan Opera (de 1951 à 1955), au Covent Garden (de 1960 à 1967), à Chicago, San Francisco, Buenos Aires, et aux festivals de Bregenz et Munich, et se retire de la scène en 1974. Chanteur complet, Taddei alternait avec un égal bonheur les rôles dramatiques et comiques, avec une prédilection pour les demi-teintes du répertoire mozartien.