En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michel Sénéchal

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ténor français (Taverny 1927).

Il fait ses études au Conservatoire de Paris, dans la classe de Gabriel Paulet, y obtenant en 1950 son premier prix, et se voit engagé à Bruxelles, au théâtre de la Monnaie (1950-1952). Il est le premier chanteur français, en 1952, à remporter le grand prix du concours de Genève. Ayant approfondi le style baroque français, il surmonte les délicats problèmes d'ornement et de tessiture du Platée de Rameau, qu'il recrée en 1956 au festival d'Aix-en-Provence (sous la direction de H. Rosbaud), avant de le jouer en Hollande, à Bruxelles et à l'Opéra-Comique (1977).

Ses qualités innées de comédien ajoutées à son bagage technique lui valent d'être invité régulièrement par Karajan à Salzbourg et de compter parmi les valeurs sûres de l'Opéra de Paris, où il a participé à la création française d'œuvres de Britten (notamment Peter Grimes en 1981), et incarné Gonzalve de l'Heure espagnole de Ravel, Basile des Noces de Figaro, l'Innocent de Boris Godounov, etc. Il a également incarné avec truculence les personnages d'Offenbach. Il a dirigé jusqu'en 1992 l'école d'art lyrique de l'Opéra de Paris.