En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henryk Szeryng

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste mexicain, d'origine polonaise (Varsovie 1918 – Cassel 1988).

Il reçoit de sa mère ses premières leçons de piano, mais, ayant choisi le violon, il part pour Berlin en 1928 étudier avec Carl Flesch, et débute en 1933 dans quatre capitales européennes, dont Paris, où il étudie la composition, de 1933 au début de la guerre, auprès de Nadia Boulanger. Il donne pendant la guerre près de 30 concerts pour les troupes alliées, et défend la cause des réfugiés polonais, notamment au Mexique, qui devient, la paix revenue, sa patrie d'adoption. Professeur à l'université de Mexico à partir de 1946, il reprend la carrière seulement en 1954, encouragé par Arthur Rubinstein. Il soutient la jeune école mexicaine et crée des œuvres de Chavez, Ponce, R. Halffter, Maderna, Martinon, Penderecki, etc., ainsi que le 3e Concerto de Paganini (Londres, 1971), récemment redécouvert. Son jeu allie la clarté à l'élégance.