En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Oliver Strunk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Musicologue américain (Ithaca, New York, 1901 – Grottaferrata, Italie, 1980).

Après des études à Cornell University, il travailla la composition en privé et passa une année à Berlin (1927-28). Entré à la bibliothèque du Congrès en 1928, il en dirigea le département de Musique de 1934 à 1937, et enseigna à Princeton de 1937 à 1966. Il participa, en 1928, à la fondation de l'American Musicological Society, qu'il présida en 1959-60 et dont il fut en 1948 le premier éditeur du journal. Spécialiste de musique byzantine (il édita, de 1961 à 1971, les Monumenta musicae byzantinae) et du chant liturgique des Églises d'Orient et d'Occident, il a écrit sur des sujets nombreux et variés, et fut un des principaux fondateurs de la musicologie américaine, comptant parmi ses élèves Joseph Kerman et Charles Rosen. Son ouvrage le plus célèbre est Source Reading in Music History, anthologie critique d'écrits sur la musique des Grecs anciens à Wagner (New York, 1950 ; réimpr., 1965 ; rééd., Londres, 1981).