En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eduard Steuermann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste américain, d'origine polonaise (Sambor 1892 – New York 1964).

Il étudie le piano avec Vilem Kurz et Busoni, qui le recommande à Schönberg. Il participe en 1912 à la première audition du Pierrot lunaire et à la plupart des créations du maître viennois, comme pianiste de la Verein für musikalische Privataufführungen créée en 1918 par Schönberg. Il transcrit pour piano Erwartung et la Symphonie de chambre ; pour deux pianos, Die glückliche Hand et le Concerto pour piano ; pour trio avec piano la Nuit transfigurée. Il fut également le premier interprète de la Sonate pour piano et du Kammerkonzert de Berg et de la plupart des œuvres avec piano de Webern et un ardent propagandiste de Debussy et de Scriabine.

L'interprète se double d'un pédagogue exemplaire, dès 1918 en Pologne, puis à Vienne, Prague et aux États-Unis (où il émigre en 1938), à la Juilliard School (de 1952 à sa mort). Il compte parmi ses élèves Adorno, Brendel, Kalichstein, Lili Kraus, Moura Lympany, etc. Il est l'auteur de mélodies, de pages de musique de chambre et orchestrales, d'obédience sérielle, où se retrouve le goût de la clarté et de la beauté du son qui caractérise son jeu.