En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wilhelm Stenhammar

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et pianiste suédois (Stockholm 1871 – Göteborg 1927).

Admirateur de Beethoven et de Wagner, il se rattache davantage à la tradition germanique qu'à l'école nationale romantique du Nord. Son œuvre comprend un grand nombre de mélodies, parmi les plus belles de toute la littérature musicale suédoise (Visor och stämningar op. 25, 1906-1909), 6 quatuors à cordes écrits entre 1894 et 1916, quelques œuvres pour piano, 2 sonates (pour piano, 1890 ; pour violon et piano, 1899-1900), 2 concertos pour piano et orchestre, les 2 très célèbres Romances, pour violon et orchestre (1910), 2 symphonies (1902-03 et 1911-1915), des œuvres chorales dont la cantate Sången (1921), sa dernière grande œuvre, 2 opéras, Gildet på Solhaug (1892-93) et Tirfing (1897-98), et des musiques de scène.