En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Stein

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Famille germano-autrichienne de facteurs d'orgues et de pianos.

Johann Andreas Stein (Heidelsheim 1728 – Augsbourg 1792). Il fut d'abord l'élève de son père, le facteur d'orgues Johann Georg (1687-1754). Il travailla ensuite à Strasbourg avec J. A. Silbermann, puis à Ratisbonne avec P. J. Späth, avant de se fixer en 1751 à Augsbourg avec son frère Johann Heinrich. C'est surtout dans la facture de pianos-fortes qu'il s'illustra, ainsi qu'en témoigne Mozart. Il en perfectionna le mécanisme et inventa divers autres instruments à clavier qui n'eurent pas d'avenir. Il laissa trois enfants.

Maria Anna, dite Nannette (Augsbourg 1769 – Vienne 1833). Elle fut en quelque sorte la démonstratrice des instruments paternels. Elle épousa un autre pianiste, Johann Andreas Streicher, et transféra l'entreprise familiale à Vienne, où elle connut Beethoven dont elle devint l'interprète et l'amie dévouée.

Matthäus Andreas (Augsbourg 1776 – Vienne 1842). Il avait accompagné sa sœur à Vienne et se sépara d'elle en 1802 pour fonder ses propres ateliers. Il eut pour successeur son fils Karl Andreas (1797-1863).

Andreas Friedrich (Augsbourg 1784 – Vienne 1809). Il abandonna très tôt la facture pour une très brève carrière de pianiste et de compositeur.