En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Janos Starker

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoncelliste hongrois, naturalisé américain (Budapest 1924).

Il entre à sept ans à l'académie Franz-Liszt de Budapest et achève ses études à l'Académie de musique de Vienne, où il fonde une société de musique de chambre. Premier violoncelle de l'Orchestre de l'Opéra et de la Philharmonie de Budapest (1945-46), puis, aux États-Unis où il émigre, de l'Orchestre symphonique de Dallas (1948-49), du Metropolitan Opera de New York (1949-1953), de l'Orchestre symphonique de Chicago (1953-1958), il accorde peu d'importance à la carrière de soliste, préférant enseigner à l'université de Bloomington ou se consacrer à la musique de chambre (il est membre du quatuor Roth, de 1950 à 1953, et d'un trio réputé, avec Julius Katchen et Josef Suk, jusqu'en 1969). Il a créé le concerto de Miklos Rosza, qui lui est dédié, et imposé de façon transcendante la Sonate pour violoncelle seul de Kodály. Ses interprétations des Suites de Bach, profondément introverties, sont d'une beauté linéaire jusqu'à l'aridité. Il joue sur un instrument de Matteo Gofriller, le Star de 1706.