En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andreas Staier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Claveciniste et pianofortiste allemand (Göttingen 1955).

Il étudie le piano et le clavecin à la Musikhochschule de Hanovre dans les classes de Gustav Leonhardt et Nikolaus Harnoncourt, avant de rejoindre Ton Koopman au Sweelinck Conservatorium d'Amsterdam. Ayant découvert le piano-forte, il choisit d'en faire son instrument de prédilection. Lauréat de plusieurs concours en Allemagne, il est de 1983 à 1986 soliste de l'ensemble Musica Antiqua de Cologne. Il mène dans les années qui suivent une carrière de pianofortiste, se produisant dans de grands festivals, effectuant des tournées aux États-Unis, en Asie, en Australie, et réalisant plusieurs enregistrements. À partir de 1987, il est professeur à la Schola cantorum de Bâle. Il participe à la fondation de l'ensemble les Adieux et donne des récitals avec R. Jacobs, C. Prégardien et M. Schöpfer. On lui doit de remarquables enregistrements de Bach, Scarlatti, Haydn, Dussek et (comme accompagnateur de lieder) Schubert.