En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Anton Stadler

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Clarinettiste et joueur de cor de basset autrichien (Bruck-an-der-Leitha 1753 – Vienne 1812).

Membre de l'orchestre de la cour jusqu'en 1799, célèbre pour son registre grave (de chalumeau), il fut l'ami et le frère en maçonnerie de Mozart, qui écrivit pour lui au moins son trio K.498 (1786), son quintette K.581 (1789), son concerto K.622 (1791) et les parties de cor de basset de l'air de Sesto « Parto, ma tu ben mio » et du rondo de Vitellia « Non più di fiori vaghe catene » de La Clemenza di Tito (1791). Son frère Johann (1755 – 1804) fut premier clarinettiste de l'orchestre de la cour.