En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maria Stader

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano suisse (Budapest 1911 – Zurich 1999).

Elle étudia le chant de 1933 à 1939 auprès de H. Keller à Karlsruhe, I. Durigo à Zurich, Lombardi à Milan et Th. Schnabel, et remporta en 1939 le concours de Genève. Dotée d'une voix de faible volume, mais bien timbrée, lumineuse et souple, elle se révéla grande interprète de Bach et de Mozart, surtout en concert et en disque. En marge de sa carrière, arrêtée en 1969, elle a enseigné à l'Académie de musique de Zurich et aux États-Unis, et publié plusieurs livres sur les problèmes de l'interprétation, notamment de la musique de Bach.