En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Philip Sousa

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef de musique américain (Washington 1854 – Reading, Pennsylvanie, 1932).

Engagé dans la marine américaine dès l'âge de treize ans, il y poursuit des études musicales commencées avec John Esputa, et conduit bientôt des petits ensembles de danse et de variétés. En 1880, nommé chef de musique de la Marine nationale, il transforme l'ensemble médiocre qu'il avait alors sous ses ordres en une phalange de premier plan. Il l'abandonnera en 1892 pour constituer son propre orchestre d'harmonie, qu'il conduira pendant près de quarante ans, et avec lequel il fera d'innombrables tournées tant en Amérique que dans le monde entier. Il est l'auteur de cent quarante marches, quatorze opérettes (The Smugglers, Désirée, The Queen of Hearts, El Capitán, The Bride Elect, The Charlatan, etc.), de poèmes symphoniques (The Chariot-Race), de plusieurs suites d'orchestre (The Last Days of Pompeii, Three Quotations, Sheridan Ride), de danses et de mélodies. On lui doit également des méthodes de violon, de trompette et de timbales ainsi qu'un recueil d'airs patriotiques et typiques de toutes les régions d'Amérique.