En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jǒzsef Soproni

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur hongrois (Sopron 1930).

Il commence ses études musicales dans sa ville natale, puis devient l'élève de János Viski à l'académie F.-Liszt de Budapest (1949-1956). Depuis 1963, il enseigne le contrepoint et le solfège en cette même académie. En tant que compositeur, il se réfugie fréquemment dans des partitions denses, courtes, au contrepoint aussi ingénieux que complexe. Une telle démarche esthétique s'oppose violemment à l'école de F. Szabo et de Farkas. Elle est pourtant d'une réelle rectitude.

Après avoir tenté de retrouver la veine sensible de Bartók (Concerto pour cordes, 1953 ; Quatuors, 1958-1960 ; 4 Bagatelles pour piano, 1957), Soproni a réussi à affirmer son goût pour un pointillisme linéaire, générateur de contrastes dynamiques peu courants, dans des partitions telles que Eklypsis pour orchestre (1969), ses 3e et 4e Quatuors (1965, 1973) ou sa Sonate pour flûte et piano (1971), hommage conscient à Pierre Boulez.