En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Société internationale pour la musique contemporaine (S. I. M. C.)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Fondée le 11 août 1922 à Salzbourg à l'issue d'un festival de musique de chambre contemporaine tenu dans le cadre du Festival, la S. I. M. C. se fixa pour objectif, par le biais d'un festival annuel tenu dans l'un des pays membres et en dépassant les barrières nationales, de dresser régulièrement le bilan d'une année de production musicale. Son premier festival eut lieu à Londres en 1923, et son premier président fut Edward J. Dent. Il y avait 14 sections nationales en 1923, 27 en 1976. De 1957 à 1969, le président a été Heinrich Strobel. Le président actuel (1982) est Siegfried Palm. Dans le cadre des divers festivals ont été créés, entre autres, le Concerto pour violon de Berg (Barcelone, 1936), Das Augenlicht et la 2e Cantate de Webern (Londres, 1938, et Bruxelles, 1950) et le Marteau sans Maître de Pierre Boulez (Baden-Baden, 1955).