En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Roger Smalley

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste et compositeur anglais (Manchester 1943).

Il a étudié au Royal College of Music (1961-1965), en particulier avec Peter Racine Fricker, et travaillé aussi avec Walther Goehr et avec Stockhausen à Cologne (1965-66). Comme pianiste, il a souvent été associé avec ce dernier, et, dans les années 60, il s'est fait connaître comme propagandiste de ses œuvres (en particulier de Kontakte) en Angleterre. Comme compositeur, il a subi son influence surtout à partir de 1967, notamment dans The Song of the Highest Tower (d'après Blake et Rimbaud) pour soprano, baryton, chœur et orchestre (1968), dans Transformation I pour piano et modulateur à anneaux (1969), et dans Pulses pour 5 × 4 exécutants, cuivres, percussion et modulateurs à anneaux (1969). Zeitebenen, pour ensemble et bande à quatre pistes (1973), est un ouvrage particulièrement audacieux. On lui doit encore, entre autres, un quatuor à cordes (1979), Echo III pour trompette et bande (1979), Konzertstück pour violon et orchestre (1980).