En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giuseppe Sinopoli

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef d'orchestre italien (Venise 1947).

Il commence ses études musicales à l'âge de douze ans, d'abord à Messine (orgue et harmonie), puis à partir de 1965 au conservatoire B.-Marcello à Venise (harmonie et contrepoint). En 1968, il suit les cours de K. Stockhausen à Darmstadt. En 1969, il rencontre F. Donatoni dont il est l'élève en 1970 à Sienne, puis le collaborateur en 1972-73. Parallèlement, il fait des études de médecine générale et de chirurgie à l'université de Padoue, s'intéressant plus particulièrement à la psychologie de la perception. En 1971, il termine ses études de médecine par une thèse sur certains problèmes anthropologiques et psychiatriques. L'année suivante, il est nommé professeur de musique contemporaine et de musique électronique au conservatoire B.-Marcello à Venise. À la même époque, il s'installe à Vienne, où il suit les cours de direction d'orchestre de H. Swarowski, analyse l'Harmonielehre (Traité d'harmonie) de Schönberg et réalise une étude de l'opéra Lulu commandée par la Fondation Alban-Berg. En 1974-75, il fonde l'Ensemble Bruno-Maderna à Venise.

Joué à partir de 1975 dans les principaux festivals internationaux, il s'impose simultanément comme un des chefs d'orchestre les plus importants de sa génération. Après ses débuts de chef d'opéra en 1977 au théâtre La Fenice à Venise, il dirige avec un grand succès Macbeth de Verdi à la Deutsche Oper de Berlin, et c'est à la demande de l'Opéra de Munich et de l'Opéra de Berlin qu'il écrit son premier opéra, Lou Salomé, créé en 1981 à Munich. En 1984, il devient premier chef de l'Orchestre Philarmonia de Londres.

Nommé en 1990 chef permanent du Deutsche Oper à Berlin, il démissionne la même année. Il prend en 1992 la direction musicale de la Staatskapelle de Dresde.