En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Sinding

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur norvégien (Kongsberg 1856 – Oslo 1941).

À la suite de Grieg, Svendsen et Backer-Grøndahl, Sinding prolonge l'époque la plus brillante de l'histoire de la musique norvégienne dans ses aspects les plus divers puisqu'il écrit quatre symphonies, un concerto pour piano et trois pour violon, le célèbre Rondo infinito pour orchestre, de la musique de chambre, des pièces pour piano et près de deux cent cinquante mélodies. Sinding est un pur produit du romantisme norvégien passé par l'école de Leipzig. C'est son Quintette avec piano (1882-1884) qui le révèle. À Leipzig il rencontre Grieg, Halvorsen et Tchaïkovski mais c'est l'influence de Wagner qui sera la plus forte et marquera son œuvre symphonique (2e Symphonie, 1907).