En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni Francesco Grossi, dit Siface

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Castrat italien (Chiesina Uzzanese, Pistoia, 1653 – près de Ferrare 1697).

Son pseudonyme lui vint de son interprétation du rôle de Siface dans Scipione affricano de Cavalli (Rome 1671). Attaché à partir de 1675 à Francesco II d'Este, duc de Modène, il chanta à Venise (pour l'inauguration du San Giovanni Grisotomo en 1678), Rome (où il fut remarqué par la reine Christine de Suède) et Naples, puis (après être passé par Paris) à Londres (1687). Lors de son retour en Italie, Purcell composa la pièce de clavecin Sefauchi's Farewell (publiée en 1689 dans Musick's Handmaid). Siface dut sa célébrité à son art de l'ornementation. Il mourut assassiné entre Ferrare et Bologne.