En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tullio Serafin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre italien (Rottanova di Caverzere 1878 – Rome 1968).

Il étudie le violon et la composition au conservatoire de Milan. De ses débuts à Ferrare en 1898 à sa dernière apparition à l'Opéra de Rome en 1962 (pour Otello de Rossini), sa carrière fut entièrement consacrée à l'art lyrique. Il dirige au Covent Garden (1907), est engagé comme chef principal de la Scala de Milan (1909-1914 et 1917-18), puis par le Metropolitan Opera de New York (1924-1934), avant de diriger le Teatro Reale de Rome (1934-1943) et d'être appelé à l'Opéra de Chicago (1956-1958).

Tullio Serafin fut le créateur de L'Amore dei tre re (1913) et de La Nave (1918) de Montemezzi, de The King's Henchman (1927) et de Peter Ibbetson (1931) de Deems Taylor, de The Emperor Jones de Gruenberg (1933) et de Merry Mount de Howard Hanson (1934), sans compter les innombrables premières italiennes ou américaines qu'il dirigea. Il a contribué à la découverte et à la gloire de certains des plus grands chanteurs de son temps : Benjamino Gigli, Rosa Ponselle, Maria Callas et Joan Sutherland, restant quant à lui d'une discrétion exemplaire jusque dans ses interprétations, rigoureuses et pures.