En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Blanche Selva

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste française (Brive 1884 – Saint-Amant-Tallende 1942).

Enfant prodige, elle devient en 1895 l'élève de Vincent d'Indy à la Schola cantorum. Son répertoire et sa carrière reflètent les centres d'intérêt du cercle de la Schola : elle devient une interprète de Franck et de d'Indy, participe aux concerts de la Société nationale et, en 1904, joue toute l'œuvre de Bach en dix-sept concerts ­ une première à Paris. Chaque année, de 1906 à 1908, elle crée un des quatre cahiers d'Ibéria d'Albéniz, puis, en 1908, la Sonate de d'Indy. En 1923, elle crée le Treizième Nocturne de Fauré, et en 1925 le Quintette de d'Indy, suivi en 1926 du Thème varié, Fugue et Choral. Elle interprète aussi Roussel, Roger-Ducasse et Déodat de Séverac, avec lequel elle est très liée. De 1901 à 1922, elle enseigne à la Schola cantorum et dans toute l'Europe. On lui doit également un livre sur Séverac (1930) ainsi que d'autres ouvrages.