En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Sebastian

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre hongrois naturalisé français (Budapest 1903 – La Hauteville, Yvelines, 1989).

À Budapest, il étudie la composition avec Léo Weiner et Kodály, alors que Bartók est son professeur… de piano ! Dès 1922, il est l'assistant de Bruno Walter à Munich puis, de 1927 à 1930, à l'Opéra de Berlin. Il y crée Johnny spielt auf de Krenek et dirige le Château de Barbe-Bleue de Bartók. De 1931 à 1937, il est à Moscou au pupitre de l'Orchestre de la Radio et de la Philharmonie, abordant les symphonies romantiques. En 1938, il émigre aux États-Unis, où il s'occupe notamment des programmes CBS diffusés sur 130 chaînes de radio. Il se fixe en France en 1947, où il participe à plusieurs événements exceptionnels : il dirige à l'Opéra de Paris Maria Tebaldi et le légendaire concert de Maria Callas en décembre 1958. En 1961 et 1964, il donne les premières auditions françaises de la Troisième et de la Huitième Symphonie de Mahler. En 1966, il dirige à Aix-en-Provence une célèbre production d'Ariane à Naxos, avec le trio Crespin-Troyanos-Mesplé. Avec l'Orchestre de l'O.R.T.F., il a aussi fait découvrir en France l'Ange de feu de Prokofiev.