En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Humphrey Searle

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et musicologue anglais (Oxford 1915 – Londres 1982).

Il fit ses études au Royal College of Music (1937) et à Vienne avec Webern (1937-38), qui exerça sur lui une influence durable. Il travailla à la BBC, de 1938 à 1948 (exception faite des années de guerre), et fut conseiller musical à Sadler's Wells, de 1951 à 1957. S'étant toujours intéressé à la musique de Liszt, il joua un rôle prépondérant dans la fondation de la Société Liszt, et en devint secrétaire honoraire en 1950. Presque toutes ses œuvres, depuis 1946, font usage du dodécaphonisme sériel, qu'avait déjà approché en 1943 sa Night Music op. 2, pour orchestre de chambre, en l'honneur du soixantième anniversaire de Webern. Sa Passacaglietta in nomine Arnold Schönberg op. 16, pour quatuor à cordes (1949), pour le soixante-quinzième anniversaire de Schönberg, est en même temps un hommage à la mémoire de Webern.

Sa Sonate pour piano op. 21 (1951), pour le cent quarantième anniversaire de Liszt et créée le jour même de cet événement, est en un seul mouvement, comme la Sonate en si mineur du maître hongrois, et étroitement modelée sur celle-ci. Dans cette œuvre apparaît le côté romantique de Searle. On peut en dire autant de ses 5 symphonies (1953, 1958, 1960, 1962 et 1964), en particulier de la première (op. 23), sérielle, généreuse d'expression, et en un seul mouvement. La 5e Symphonie (op. 43) est de nouveau dédiée à la mémoire de Webern. On lui doit encore les opéras The Diary of a Madman, d'après Gogol (1958), The Photo of the Colonel, d'après Ionesco (1964), et Hamlet, d'après Shakespeare (1965-1968), diverses pages d'orchestre, de la musique de chambre, de la musique vocale dont la trilogie formée de Gold Coast Customs, d'après E. Sitwell (1949), de The Riverrun, d'après Joyce (1951), de The Shadow of Cain, d'après E. Sitwell (1951), et de nombreux livres et écrits, parmi lesquels The Music of Liszt (1954, rév. 1966) et Twentieth Century Counterpoint (1954).