En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cyril Scott

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur, poète et musicographe britannique (Oxton 1879 – Eastbourne 1970).

Ses premières tentatives de composition datent de l'âge de sept ans. À douze ans, il partit pour Francfort, où il travailla au conservatoire avec Uzielli (piano) et Humperdinck (composition). Revenu à Liverpool, où il fut élève pour le piano de Steudner-Welsing, il repartit à Francfort pour travailler la composition avec Ivan Knorr. Avec plusieurs camarades, dont Percy Grainger, il constitua le groupe de Francfort.

L'influence du poète Stefan George élargit son horizon. En 1898, il se fixa à Liverpool. En 1900, sa Première Symphonie était jouée à Darmstadt. De la même période datent ses premiers poèmes. Entre 1901 et 1909, il écrivit des œuvres pour piano, des mélodies, un Quatuor avec piano, sa 2e Symphonie (1903). Passionné de religions orientales et de théosophie, il chercha à en donner une application musicale en écrivant une Sonate pour piano et violon, et une Sonate pour piano sans armature de clef ni mesure (1910).

Parmi ses œuvres passées à la postérité, il faut retenir ses pièces pour piano et ses mélodies, écrites dans un style se rattachant à l'impressionnisme, qui l'a fait surnommer le « Debussy anglais ». Scott a également composé deux opéras, The Alchimist (1925) et Maureen O'Hara (inachevé). On lui doit aussi un livre intitulé Music, its secret influence through the ages (1933).