En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Schuster

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef d'orchestre allemand (Dresde 1748 – id. 1812).

Fils d'un musicien de la cour de Dresde, il effectua trois voyages en Italie (1765-1768, 1774-1777 et 1778-1781), et termina sa carrière à Dresde, où il devint maître de chapelle en 1787. Il écrivit des opéras italiens et des singspiels allemands dont l'un, Der Alchymist oder Der Liebesteufel (1778), était encore joué au xixe siècle. Dans le domaine vocal, il écrivit aussi de la musique religieuse et des cantates. Sa musique instrumentale comprend des symphonies, des concertos et des pièces pour piano, de la musique de chambre. Ses 6 Divertimenti da camera, pour clavecin et violon (v. 1777), firent à Munich, en 1777, une profonde impression sur Mozart et furent sans doute à l'origine des sonates K.296, 301-303 et 305 de ce dernier. Un de ses quatuors à cordes, en ut majeur (1780), fut faussement attribué à Mozart (K. suppl. 211).