En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ignaz Schuppanzigh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste et chef d'orchestre autrichien (Vienne 1776 – id. 1830).

Il apprit l'alto, puis le violon, vers 1793, et compta bientôt parmi les virtuoses les plus demandés à Vienne, dirigeant en 1798-99 les fameux concerts de l'Augarten. L'événement essentiel de son existence fut la formation d'un quatuor à cordes dont il fut premier violon, qui interpréta de façon mémorable Haydn, Mozart, puis Beethoven, et qui, à partir de 1808, passa sous le patronage du comte Razumovski.

Après l'incendie du palais Razumovski en 1814, Schuppanzigh mena une vie de musicien itinérant et s'installa à Saint-Pétersbourg. De retour à Vienne fin 1823, il y renoua des relations d'amitié avec Beethoven, dont il créa les 5 derniers quatuors, près de vingt ans après avoir assuré celle de l'opus 59. C'est également lui qui mena l'orchestre lors de la création de la 9e Symphonie. Il joua aussi l'Octuor de Schubert, qui, en retour, lui dédia son 13e Quatuor. De plus en plus handicapé par sa corpulence, il mourut en laissant quelques compositions, dont seuls avaient été édités un « solo de violon avec le quatuor » et 2 séries de variations.