En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Schubart

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Poète, journaliste et compositeur allemand (Obersontheim, Souabe, 1719 – Stuttgart 1791).

Après avoir occupé divers postes d'organiste, il fut banni du Wurtemberg à cause de sa vie dissolue (1773), et, en 1774, fonda à Augsbourg un périodique intitulé Deutsche Chronik et consacré à la politique, à la littérature et à la musique. Emprisonné en 1777 sur ordre du duc Carl Eugen de Wurtemberg dans la forteresse du Hohenasperg, il y dicta et y rédigea son autobiographie en 1778-79 (Leben und Gesinnungen, von ihm selbst im Kerker aufgesetzt, Stuttgart, 1791-1793), et, en 1784-85, ses Ideen zu einer Ästhetik der Tonkunst (Vienne, 1806). Beaucoup de ses compositions musicales datent également de ses années de prison. Libéré en 1787, il devint poète de cour et de théâtre à Stuttgart, et refit paraître sa revue sous le nom de Vaterländische Chronik. Ses écrits, dans lesquels il condamne le style galant et les italianismes et soutient l'Empfindsamkeit de Carl Philipp Emanuel Bach et des compositeurs de l'Allemagne du Nord, donnent une idée précise et complète de la vie musicale dans les pays germaniques dans le troisième quart du xviiie siècle. Il est l'auteur des paroles de la Truite de Schubert.