En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maxvon Schillings

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef d'orchestre allemand (Düren 1868 – Berlin 1933).

Il étudia à Bonn et à Munich, où sa rencontre avec Richard Strauss le décida à se consacrer à la musique. En 1892, il devint assistant et, en 1902, chef de chœur au Théâtre de Bayreuth. Ses trois premiers opéras, Ingwelde (1894), Der Pfeifertag (1899) et Moloch (1906), portent la marque du wagnérisme et ont été comparés respectivement à la Tétralogie, aux Maîtres chanteurs et à Parsifal. Nommé professeur en 1903, il eut Furtwängler parmi ses élèves. En 1908, il devint directeur musical du Théâtre de Stuttgart, où fut représenté en 1915 son dernier opéra, Mona Lisa. De 1919 à 1925, il fut intendant de l'Opéra de Berlin. Il passa ensuite plusieurs années en tournées à travers l'Europe et les États-Unis. En 1932, il fut nommé président de la Société des compositeurs allemands. Outre ses quatre opéras, il composa plusieurs mélodrames, dont Kassandra sur un texte de Schiller, de nombreux lieder, les fantaisies symphoniques Meergruss et Seemorgen (1895), un concerto pour violon (1910) et de la musique de chambre.