En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tona Scherchen-Hsiao

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositrice suisse (Neuchâtel 1938).

Fille de Hermann Scherchen et de la compositrice Hsiao Shu-sien, elle a passé à partir de 1949 dix années en Chine, où elle a pu approfondir la culture classique de ce pays, puis étudié à partir de 1960 avec Henze, Messiaen (1963-1965) et Ligeti (1966-67). Très imprégnée de poésie chinoise, très consciente d'avoir une perception du temps différente de celle des Occidentaux, elle n'a cependant jamais fait usage de la musique chinoise, et ses œuvres sont exemptes de tout exotisme. Citons Shen pour six percussions ou percussions et orchestre (1968), Tzi pour chœur à seize voix a cappella (1969-70), Tao pour alto et orchestre (1971), Vague-Tao pour orchestre (1974-75), l'Invitation au voyage pour orchestre de chambre (1976-77), Ziguidor pour quintette à vent (1977), Œil de chat pour orchestre (1976-77), Lo pour trombone et douze cordes (1978-79), Complainte du fou, musique électronique (1989), le Jeu de Pogo, film radiophonique imaginaire (1991).